Faut-il jargonner pour paraître plus crédible ?

Rédigé avec passion par Nesrine, votre consultante en stratégie éthique

11 juin 2020

Quand vous entendez un « expert » baraguinait des mots scientifiques que seuls des initiés peuvent comprendre,

il vous semble instantanément plus savant que vous.

Et même si vous n’y comprenez rien, vous êtes tout de même admiratifs et charmés par cette personne.

Est-ce vraiment justifié ?

Devez-vous faire pareil ?

Devez-vous jargonner pour paraître experts donc plus crédibles ?

C’est ce que vous découvrirez dans cet article. 

Lisez jusqu’au bout car je vous ai réservé un petit divertissement pour illustrer le sujet.

 

Chaque science, chaque étude, a son jargon inintelligible, qui semble n’être inventé que pour en défendre les approches.

(Voltaire)

Attention, le jargon réduira vos chances de vendre

Commençons par un premier constat accablant contre la jargonnite aiguë.

Laissez-moi expliquer immédiatement cette affirmation.

Le jargon est le langage propre à votre activité. Dès lors, une personne qui n’exerce pas la même profession que vous n’est pas familière de ce vocabulaire. En clair, elle ne comprendra pas grand-chose de votre discours.

Effectivement, elle pourra se dire que vous semblez maîtriser les bases de votre activité. C’est un bon point.

MAIS cela sera vite réduit à néant par le fait que ne comprenant pas ce que vous exprimez, elle ne se sentira ni touchée par vous ni proche de vous.

Dès lors, elle passera son chemin pour aller vers un confrère ou une consoeur qui s’exprime avec des mots plus simples, qui vulgarise la technique.

C’est dans ce sens que « jargonner » réduit vos chances de réaliser des ventes, même si votre offre est parfaite, votre positionnement bien pensé, etc. Les clients n’achètent que ce qu’ils comprennent aisément. 

C’est pourquoi il est important de bien connaître vos clients cibles afin de leur parler dans leurs termes, et de répondre à leurs attentes. Pour cela, je vous invite à écouter cet épisode de podcast.

Dans la suite de cet article, je vous dirai comment faire concrètement pour paraître expert sans pour autant perdre votre audience.

 

Mon conseil de stratège :

vulgarisez vos connaissances pour mieux vous faire comprendre et gagner le coeur de votre audience cible

Le jargon permet de créer une forme d’adhésion collective

Cette affirmation semble contradictoire avec mes propos précédents mais en réalité, non. 

 

En fait, le jargon est un langage partagé par une communauté qui manifeste des centres d’intérêt communs. 

 

Ainsi, c’est très utilisé en entreprise pour deux raisons : 

  • créer un code uniquement compréhensible des personnes qui y travaillent

 

  • créer, de facto, une culture d’entreprise commune : l’employé n’est accepté que du moment où il intègre le vocabulaire interne

 

D’ailleurs, ne vous est-il pas arrivé d’intégrer une nouvelle entreprise et de ne pas comprendre les mots employés par votre manager ? 

 

Heureusement pour vous (ironie quand tu nous tiens), des entreprises proposent, aux nouveaux recrus, un lexique des mots utilisés en interne dans leur kit d’intégration.

Cette énergie et cet argent ne sont pas dépensés par fantaisie. Il y a une raison à cela. 

 

Par ailleurs, si vous êtes freelances en B2B, vous avez sûrement été confrontés à cette situation.

Dès lors, mieux vaut vous imprégner rapidement du langage « local » pour être plus facilement considérés, acceptés et appréciés. 

Cet aspect unificateur n’a d’effet qu’en interne. Vous ne pouvez pas adopter ce jargon avec votre audience qui, elle, est externe à votre entreprise. 

 

 

Mon conseil de stratège :

familiarisez-vous avec le jargon de vos clients, surtout en B2B, afin de leur manifester votre compréhension de leur activité 

Toutefois, parler trop simplement risque de vous faire passer pour un amateur

Le langage véhicule à lui seul tout un code social. Ainsi, le langage soutenu permet de montrer que vous appartenez à des classes sociales aisées. Par opposition, le langage familier revêt une appartenance aux classes populaires. 

Ce n’est pas toujours vrai mais c’est ainsi que notre cerveau perçoit le langage. 

Il en est de même lorsque vous prenez la parole pour expliquer une théorie, un cas factuel, partager votre savoir.

C’est le paradoxe de notre affaire. 

D’un côté, employer un vocabulaire technique propre à votre activité vous empêche d’être compris par votre audience. 

De l’autre côté, recourir à un vocabulaire simple peut vous enlever cette image de professionnel compétent. 

 

Parler simplement risque de dévaloriser votre expertise. 

Heureusement, il existe une solution pour garder un équilibre entre ces deux extrêmes.  

 

 

Mon conseil de stratège :

rappelez-vous que le langage véhicule des codes sociaux perçus de manière puissante par le cerveau humain 

Alors, comment paraître expert sans recourir au jargon ?

Ah, la question à un million de dollars.

D’après vous, quelle solution peut vous aider à transmettre un savoir technique de manière professionnelle, sans perdre l’attention de votre audience ? 

 

C’est une solution utilisée depuis des millénaires. En effet, l’Homme a toujours aimé les… histoires car elles lui permettent de comprendre certains enjeux, sentiments, situations grâce à des métaphores et des expériences vécues par d’autres personnages que lui. 

 

C’est exactement cette solution que vous allez adopter pour faire passer votre message. Utilisez des métaphores, appuyées par un storytelling mettant en scène vos propos. 

En recourant à des images, vous pouvez rester techniques tout en simplifiant votre contenu.

Grâce à cette manière de partager votre savoir, vous conservez votre image de spécialiste voire d’expert de votre sujet, tout en le rendant accessible à votre audience. 

 

 

Mon conseil de stratège :

recourez aux métaphores pour faire passer votre message de manière plus simple à votre audience cible

Prenez votre carnet de notes : à retenir sur le jargon

  • La jargonnite aiguë aura un impact négatif sur vos ventes : le client achète ce qu’il comprend aisément. Par conséquent, même si votre offre est géniale, si elle est incompréhensible pour le commun des mortels, peu de personnes l’achèteront. C’est le jeu, ma pauvre Lucette 😉

 

  • La jargonnite aiguë présente des vertus uniquement en interne, à condition qu’elle ne devienne pas fantaisiste. En tant que freelances B2B, prenez le temps d’assimiler le jargon de vos clients 

 

  • La vulgarisation à l’extrême peut, a contrario, vous faire passer par un amateur. C’est pourquoi il est essentiel de trouver le juste équilibre entre la jargonnite aiguë et la vulgarisation extrême

 

  • Pour cela, recourez aux métaphores qui vous permettront de faire passer vos enseignements tout en les simplifiant, sans en perdre leur essence

Cet article vous a plu ?

Partagez-le en utilisant cette image depuis les boutons de partage disponibles sur votre écran

Le jargon donne-t-il plus de crédibilité - Attention au syndrome de l'expert fauché

Comme promis, voici une vidéo qui vous fera bien rire sur ce concept de jargonnite aiguë. 

Dites-moi en commentaires ce que cela vous inspire 🙂

Rédigé avec passion par Nesrine

 

Je conçois, pour vous, des stratégies ETHIQUES pensées avec SÉRIEUX, mais déployées avec FUN.

Dès lors, je fais en sorte de rendre accessible la stratégie d’entreprise, même si elle vous semble obscure et compliquée.

devenir son propre patron et créer un business en ligne à son image et gagner de l'argent

RÉCUPÉREZ

Votre formation offerte

Dans cette formation, vous apprendrez :

✅ le SECRET des entrepreneurs célèbres qui ont réussi à SE DÉMARQUER dans un marché saturé

✅ le PREMIER ÉLÉMENT sur lequel vous devez fonder votre stratégie pour RÉUSSIR DANS VOTRE ACTIVITÉ

✅ la VÉRITABLE APPROCHE pour CONNAITRE VOTRE CLIENT IDÉAL et ainsi le SÉDUIRE
(+ un autre axe de réflexion dont PERSONNE NE VOUS PARLE)

Vous aimerez ces articles également

articles

Comment créer son buyer persona ainsi que son anti-persona ?

Comment créer son buyer persona ainsi que son anti-persona ?

Créer son buyer persona est une étape incontournable en stratégie d’entreprise, et cela, peu importe votre domaine d’activité. C’est à travers le buyer persona que vous allez pouvoir toucher votre audience et clientèle cible.

Mais avez-vous pensé également à créer un anti-buyer persona, ie le type de clientèle avec qui vous n’avez absolument aucune envie de collaborer ni de près, ni de loin ?

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This

Share this post with your friends!

Share This

Share this post with your friends!